mercredi 2 décembre 2015

"La persistance de la mémoire" (L'imnaginaire Tome 1) de Jordan Castillo Price



Résumé :


Chaque jour, Daniel Schroeder doit briser le cœur de son père.

Même si oublier vos problèmes ne les résoudra pas, il semble bien que cela rende votre vie bien plus simple. Daniel le croyait, à une époque. Il a appris la vérité à ses dépens. Big Dan et lui ont toujours été proches, ce qui rend encore plus difficile la tâche de lui avouer tous les jours que les cinq dernières années de la vie de son père ne sont pas telles qu’il s’en souvient.

Ils sont tous deux des professionnels du monde de la mémoire ; ils sont même propriétaires de leur propre palais du souvenir. Alors ne devraient-ils pas être en mesure de trouver comment réécrire un souvenir erroné persistant qui met à mal leur vie à tous les deux ? Daniel pensait qu’il avait les choses bien en main, mais il semble que la situation soit en train d’échapper à tout contrôle. Désormais, son propre équipement se retourne contre lui et lui rappelle qu’il n’a fréquenté aucun homme depuis des lustres en le narguant avec la vision d’un élusif homme en noir que lui seul peut voir.

S’agit-il d’un défaut dans les circuits électriques, ou Daniel s’est-il engagé sur le même chemin que son vieux père, droit vers un pays imaginaire ?






Histoire prenante !!



Bon tout d’abord, je me dois de passer par la fin : elle est super frustrante. Mais bon il faut la prendre comme si on devait arrêter sa lecture à un moment donné. Et on la reprendra lorsque l’on aura le tome suivant entre les mains !!

Pour ce qui est du tome en lui même, je trouve que le personnage principal est si attachant que tout le long du récit, on n’a de cesse d’avoir de la peine pour toute la misère qu’il ressent. Il est tellement humain ! Il nous emmènent dans son univers gris et terne, mais on espère et cherche pour lui la lumière pour enlever ses idées noires. Du coup on s’en fait pour Daniel, on a tellement envie de le réconforter ! De lui dire que tout va bien se passer et que si il regarde bien, ça vie n’est pas si pourri, comme il dit !!

On se retrouve avec un pied dans le réel et un autre dans la fiction. Et à la fin il n’y a pratiquement plus de barrières. On a l’impression que la fiction est la réalité et vice / versa. 
C’est d’ailleurs ça qui est le plus fascinant dans cette histoire. L’auteure métrise le sujet et en fait ce qu’elle veut. Elle nous fait y croire. On a envie de se retrouver à l’intérieur de ses créations. Il y a beaucoup d’appellation super intéressante qui nous donne envie d’avoir nous aussi des cours là-dessus ! En tout cas j’en ai eu envie. J’ai eu envie d’avoir un aperçu de ce que pourrait donner un monde avec tout ces outils. D’un monde où on pourrait retrouver le sourire après une phase de dépression. Franchement on sort de ce livre avec des étoiles plein la tête. Ca libère notre imagination et nous fait voir plus loin. Nous laisse imaginer plein de possibilités…

Personnellement l’histoire m’a d’autant plus touché que vraiment, on voit presque nos rues, nos immeubles à l’intérieur. On identifie très facilement le décors comme étant « chez nous ». Ce qui nous rapproche encore plus du livre je trouve.

L’auteure amène une dimension à son écriture moi qui me fascine. Parfois on se demande si on est pas face à l’auteure, plutôt qu’a son personnage. Elle a une façon d’écrire très intimiste. Comme si elle nous mettais dans la confidence. Et à des moments, ses mots sont crus. Elle nous livre sans fioritures ça façon à elle d’appréhender une relation et c’est très personnel.De nouveau avec ce livre, elle nous livre des trésors de narration, d’univers et de personnages. C’est une auteure à suivre !! Et on a pas fini d’entendre parler d’elle !!!

Nous avons donc ici une histoire de qualité, qui nous confirme (Ou nous fait découvrir ?) le talent de l’auteure et qui certes nous laisse sur notre fin (Et oui, ce n’est que le tome un) mais qui ne nous fait que plus attendre la suite avec impatience !!!


4,5/5