lundi 8 février 2016

"Morts sous le soleil" de Lou Harper





Résumé


Les ennuis ont parfois une apparence trompeuse.

En convalescence après un accident qui l’a laissé émotionnellement et physiquement usé, Jon a pour seul but de vivre une vie simple, libre de toute complication et de toute attache. Son nouveau coloc’, un rat de bibliothèque insouciant, semble être parfaitement adapté à ses plans, de prime abord. Il ne découvre que plus tard que Léandre est voyant, avec pour spécialité la recherche d’animaux de compagnie perdus. Jon est un sceptique-né pour tout ce qui a trait au surnaturel, et il est convaincu que Léandre est cinglé.

Les croyances de Jon sont mises à l’épreuve lorsque Léandre se voit confier la tâche de retrouver un adolescent disparu et demande à Jon de l’aider. Très vite, tous deux se retrouvent jusqu’au cou dans une affaire de meurtre vieille de plusieurs décennies. Les collines et vallées de la Cité des Anges recèlent bien des secrets profondément enterrés, et Léandre a le chic pour les dénicher.


Les espoirs de Jon de vivre une vie tranquille s’envolent par la fenêtre lorsqu’il est attiré de plus en plus par les enquêtes psychiques de Léandre. Exhumer le passé pose bien des dangers, mais le plus gros risque pour Jon, c’est de mettre son cœur meurtri sur la table.



Encore !!!

Avant toute chose, je tiens à appeler Léandre Andy car c’est comme ça que Jon le surnomme dans tout le livre, et c’est donc avec ce nom qu’on le connait.
Andy et Jon sont parfaitement opposés, tant par leur physique que leur caractère. La où Andy semble tranquille, Jon nous donne l’impression de faire tourner son esprit à deux cents à l’heure, tout le temps. Il se remet toujours en question, et n’arrive pas à chasser les démons du passé. Et jusque la toute fin, nous goûtons son amertume qui le rend aigri par moments, et torturé. Mais il n’a put s’empêcher, inconsciemment, d’appeler Léandre Andy. Ce qui, à nos yeux, rend une part d’humanité nécessaire à Jon. 
Lorsque l’on commence le livre, on ne s’attend pas du tout à ce qui va suivre. L’atmosphère change radicalement dès les premiers chapitres avec les premières enquêtes policières et l’exploitation du don d’Andy. 
Ici, nous nous concentrons sur le don de voyance d’Andy et ce qu’il en fait. Nous vivons une vraie aventure policière, avec trois affaires de plus en plus corsées.
Nous sommes happés par cette aventure que vivent les deux protagonistes. Et pourtant, j’ai trouvé dans ce livre une ambiance tranquille, malgré les sujets abordés. Comme si le caractère posé de Andy déteignait sur Jon, et donc sur notre lecture. 
Et parallèlement, nous apprenons le vécu très particulier de Jon. Ca fait construire le personnage, nous donne une explication de son tempérament tout en lui donnant une profondeur. Car sous ses aspects de tyran et de sans coeur, se cache un gros nounours qui ne recherche que l’amour, tout en essayant de toute ses forces de le cacher.
Du côté d’Andy, nous ne connaissons ses véritable sentiments qu’à la toute fin. Car le livre est vraiment concentré sur le ressenti de Jon et surtout à ses incertitudes. A aucun moment il va essayer de se rapprocher moralement d’Andy, même si l’attraction physique est là…
Pendant tout le livre, nous voyons Jon batailler avec ses sentiments, pendant qu’il gère l’histoire des meurtres auquels il n’est pas habitué. Alors lorsqu’il tire enfin un trait sur son passé et sa douleur et va de l’avant, on ne peut que souffler de soulagement. Nous avons notre happy end, et ça donne une douce fin qui nous fait du bien.

J’ai trouvé que les sujets abordés dans ce livre le mettait à part. Par exemple Jon est un personnages très profond de par son passé, et j’ai trouvé que l’auteure n’a pas lésiné sur ses détails. Je n’ai pas trouvé que c’était trop. j’ai apprécié le fait que l’on sache tout. 
En plus de ça, l’auteure sait, dans cette atmosphère tout sauf paisible, nous mettre des moments très drôle qui nous fait relâcher la pression. Tous comme les moments de tendresse le font.
Les détails sur les enquêtes judiciaires sont superbement amenés, avec de l’imagination à revendre. Ce n’est pas de bêtes histoires revues encore et encore. Ce sont des enquêtes que l’on pourrait qualifier de plausible. Andy n’est pas infaillible, et ce n’est pas un super-héros non plus. Ce n’est qu’un humain, même si il a des dons de voyance. Et no n’accroche que mieux à l’histoire.
Je mettrais cependant un bémol sur le caractère de Jon. Il est décrit comme quelqu’un de grognon, d’« ours mal léché ». Je suis d’accord qu’au tout début ça s’est vu, mais pourtant j’aurais bien aimé le voir plus grognon justement. Que ce côté-là chez lui se voit plus.
Mais je comprends bien que ce n’est pas le but ici. Nous nous concentrons tout d’abord sur ces fameuses affaires à éclaircir. Car c’est le pilier centrale de ce livre.
Au final, j’ai passé un super moment de lecture, qui m’a donné envie de lire d’autres livres de cette auteure. Car je sais que moi, quand je fini le livre avec un sourire aux lèvres, je ne peux que demander plus !!
Pour conclure, pour ceux qui attendent des fleurs, des sentiments tout rose, lisses et parfaits, passez votre chemin. Mais pour ceux qui veulent une bonne lecture relatant de voyance, d’enquêtes policières et d’amour compliqué, bienvenue dans l’aventure !


4,5/5