mercredi 22 juillet 2015

Sarangins 7 : Zora d'Emmanuelle Amadis





RÉSUMÉ : Zora a deux handicaps : elle est une femme, et elle a un don qui la rend inestimable pour les Sarangins. Dans ces conditions, comment concilier la vie qu’elle voudrait avoir, et la place qu’on voudrait lui octroyer ? Elle aimerait se fondre dans la masse, mais se retrouve être l’objet d’une vénération qui l’indispose. Tout serait si simple si Zora trouvait son Chèile : à ses côtés, elle se sentirait enfin à sa place. Mais peut-elle vraiment le trouver sur Sarang, la planète d’origine de son père ? Les Sarangins pourront-ils l’accepter tel qu’elle est, à demi humaine ? Ou devra-t-elle se résoudre une fois de plus à s’exiler pour trouver le bonheur ?

MON AVIS :  J'ai encore eu la chance d'être prise dans le Pick and read organisé mensuellement par les éditions Sharon Kena.

Je les remercie donc pour l'envoi de cet ebook et surtout pour leur patience à mon égard vu mon retard à cause de mon otite.

Ce mois ci encore il y avait beaucoup de choix mais les Sarangins reste une de mes séries préférées. C'est donc pour cette raison que je l'ai choisi.

Encore une fois Emmanuelle Amadis nous offre un magnifique livre et renouvelle pour la deuxième fois le souffle de cette série afin que nous ne nous ennuyons pas.

Après avoir pris un tournant plus "dramatique" au tome 5 (et 6), nous reprenons un ton plus léger avec l'arrivée du premier tome sur une fille Zora. Mi humaine mi Sarangin, elle a du mal à concilier ses deux parts d'elle même. Ne pouvant exercer son don sur terre elle a convaincu sa famille de la laisser partir sur la planète natale de son père.

Elle est en effet capable de trouver les cheiles promises sur d'autres planètes grâce à son don ainsi que ceux qui ne trouveront jamais cheile (et elle déteste cette part de son don).

J'aime beaucoup Zora car elle est je pense plus humaine que sarangin. Elle a beaucoup de mal a comprendre les femmes sarangin et a accepter d'être traiter comme un objet en porcelaine. 

Elle peut rester de longues heures a suivre le protocole sarangin pour ne blesser personne mais à coté se bat pour qu'on la laisse faire de la lutte  ou s'habiller comme un garçon.

A la fin du livre, lors d'une patrouille pour repérer les cheiles d'une planète, elle va rencontrer le sien : Lucius.

Encore une fois le choc des cultures est extrême. contrairement aux sarangins -terriens qui s'entendent bien et ont beaucoup de choses en commun là Lucius est carrément à l'opposé. Sur sa planète les femmes sont des objets et ne méritent pas le plaisir c'est déjà bien que les hommes les protègent. ~#{{{|`|\[~{# (censuré désolée c'est mon coté féministe qui ressort y a du lourd sur cette planète lol).

J'ai vraiment hâte de lire le tome 8 : Lucius. L'histoire de nos deux amoureux. Je sens qu'on va bien rigoler ^^. Encore pire qu'Hellus le tome 2.