jeudi 10 mars 2016

Maybe not de Colleen Hoover (Auteure), Pauline Vidal (Traduction)



Maybe not 




Maison d'édition : Hugo Roman
Collection : New romance
Nombre de pages : 160
Prix broché : 9,50 euro
Prix ebook : 6,99 euro
Date de parution : 10 mars 2016
Provenance : SP Hugo Roman
Où l'acheter? : Amazon
"Famille" : Spin off de Maybe someday




RÉSUMÉ : Quand il a l'opportunité de s'installer en colocation avec une jolie blonde, Warren accepte sans hésiter. Ce pourrait être une expérience excitante... Mais peut-être pas. 

Surtout quand cette coloc est Bridgette, une fille un peu froide et très têtue. Rapidement, la tension est tellement palpable que ces deux-là ont du mal à rester dans la même pièce. Mais Warren a une théorie : quand on est capable de tant de haine pour une personne, on peut facilement transformer ces sentiments en passion. Et il a bien l'intention de le tester sur Bridgette. Réussira-t-il à réchauffer son coeur et lui apprendre à aimer ? 

Peut-être. Mais peut-être pas.



Je remercie Anne et Mélusine d'Hugo Roman pour l'envoi de ce SP inattendu. N'ayant pas lu le 1 je ne pensais donc pas recevoir le spin-off.

Je ne vous cacherai pas que j'ai eu un peu de mal au début parce qu'on est parachuté dans la colocation et on est déjà sensé connaître tout le monde.

Mais une fois Bridgette arrivée là ça va de suite beaucoup mieux.

Amatrices (et amateurs) de romance simple et sans prise de tête passez votre chemin. Ici les casseroles volent , de même que les vacheries pour notre plus grand bonheur. D'ailleurs ça m'a beaucoup fait rire surtout avec l'arrivée de la troisième colocataire Sidney.

En plus les rôles sont ici inversés : c'est Bridgette la Bad girl et Warren le good boy.

Rien que pour ces deux points le livre vaut largement le détour.

Bridgette n'a pas eu une vie facile et personne ne lui a montré de l'amour ce qui fait qu'elle a du mal à exprimer ses sentiments autrement qu'en "mordant". Comme dit Brennan  "c'est compliqué". Et effectivement même si l'auteure ne rentre pas dans les détail le peu qu'elle nous dévoile au fur et à mesure nous brosse trés bien le tableau.

Warren l'a, heureusement pour lui, trés vite compris. Précisons qu'à l'origine c’était lui même plus ou moins un Bad Boy aussi mais la venue de Bridgette l'a transformé. Il ne s'y attendait pas mais c'était une évidence.

En bref une histoire trop courte qui méritait plus de pages et de détail mais j'ai néanmoins beaucoup aimé. Au point d'ailleurs de rajouté Maybe Someday sur ma wish.


COUVERTURE VO