vendredi 6 mai 2016

Les trois petits cochons (1CD audio) de Atelier Philippe Harchy (Illustrations), Marlène Jobert (Avec la contribution de)

Maison d'édition : Glénat jeunesse
Collection : Marlène Jobert raconte
Nombre de pages : 28
Prix broché : 5,99 euro
Âge : Dés 4 ans
Date de parution : 26 août 2015
Provenance :  Cadeau de Tatie Véronique

Où l'acheter? : Amazon 




RÉSUMÉ : 

Rêveur, farceur, sérieux... malgré leurs différences, ces trois cochons sont frères et s'adorent ! Ils vont apprendre que l'union fait la force, contre le terrible loup affamé qui s'est juré de les croquer l'un après l'autre ! Ce filou a détruit leurs jolies maisons. Mais nos trois petits amis n'ont pas dit leur dernier mot...





J'aime beaucoup ce petit livre qui a de nombreux avantages.

Le livre forcément mais aussi un cd pour écouter l'histoire le soir et un flash code pour pouvoir écouter l'histoire dehors dans la voiture par exemple.

J'ai testé le cd et le flash code et je dois dire que je suis bluffée.  Pas besoin de télécharger une application ( à part celle pour lire les codes mais ça tout le monde l'a), ni même d'enregistrer il suffit juste d'appuyer sur écouter.

Pas de crachotement ni de blanc c'est vraiment parfait. 

Marlène Jobert raconte trés bien et prend plusieurs voix, elle a même différentes intonations....Elle fait mieux que moi sniff ^^.

Les illustrations sont trés jolies et même si l'histoire a été améliorée, elle reste fidèle à l'originale.

Mon seul bémol c'est le cd en "vrac" pas de truc en mousse pour le mettre sur le livre. Alors certes il y a une pochette en plastique mais collée par un unique point de colle qui n'a pas tenu donc on doit ranger le CD séparément mais sinon je pense en acheter d'autres de la même collection ou du moins lu par Marlène Jobert.



Ça parle des trois petits cochons.

J'aimais pas quand la maman elle a dit aux enfants vous êtes trop grands construisez vous une maison ni quand la maman pleure.

J'aime bien écouter l'histoire, c'est mon histoire préférée et la dame raconte bien même si c'est pas l'histoire de d'habitude mais y a des mots que je connais.