samedi 5 août 2017

Le Psy, le Caniche... et Moi d'Elisabeth Nihous (Auteure)

Bonjour,

Ayant actuellement le pied dans le plâtre, je ne peux rester longtemps sur l’ordinateur pour faire toute la mise en page des chroniques, mais je peux toujours lire ;) .
J’écris donc mes chroniques que je transmets à Sab qui a la gentillesse de les mettre en ligne.
Pardon à vous pour la présentation durant ces deux mois, habituellement Sab et moi avons chacune la notre mais je ne veux pas l’embêter plus que nécessaire.







Maison d'édition : Auto édition
Nombre de pages : 424 
Prix Broché :  12,13
Prix Ebook :  2,99
Date de parution : 9 avril 2017
Provenance : SP Auteur 

Où l'acheter? : Amazon


RESUME:

UNE VIEILLE TANTE DÉJANTÉE... sur le point d'être chassée de sa maison de convalescence pour cause de soirées karaokés. UN FILS ADO MALADE DE LA PROPRETÉ... dont la consommation d'eau et de savon rivalisent ceux d'une blanchisserie. UN MARI PSY QUI LA TROMPE... nie farouchement l'évidence et n'applique aucun des principes qu'il conseille à ses patients. ÉGALENT : une Charlotte bien décidée à surmonter les embûches... par le RIRE. Avec le soutien de deux amies et celui, inattendu, d'un vieux client qui confond retraite avec nouvelle jeunesse. Entre assassinat de smartphone, pancakes aux myrtilles et course-poursuite dans un palace s'ensuit une comédie gaie, vitaminée, aux personnages attachants en proie à de multiples rebondissements. UN ROMAN DÉBORDANT D'OPTIMISME ET D'HUMOUR. Un antidépresseur à consommer sans modération ! UNE COMÉDIE FAMILIALE IRRÉSISTIBLE !






Je remercie l’auteure pour ce service presse dédicacé qui m’a énormément fait rire même si par certains cotés, il était affligeant de réalisme.

Commençons par la couverture qui est un rayon de soleil (dommage pour le bleu foncé derrière) et qui offre un clin d’œil pour le divan du psy.

C’est un bon vieux chick lit qui m’a bien fait rire et qu’il faut prendre au second degré pour certains situations, comme le caniche par exemple qui n’est pas ce que l’on suppose être au premier abord.

Bref je m’égare. Nous suivons madame (presque) tout le monde, une maman en difficulté avec son enfant et qui découvre que son mari la trompe. Le presque, c’est pour traductrice, parce que c’est sacré métier.

J’ai vraiment beaucoup aimé Charlotte, elle fait de son mieux avec la situation de son fils alors qu’elle est clairement abandonné par son mari le PSY qui en plus le lui reproche à elle… 

Elle est entourée d’un super groupe d’amies qui va s’étendre petit à petit parce que c’est quelqu’un de très « solaire » (comme la couverture lol), on a envie d’être son amie et elle nous le rend bien.

Les amies de Charlotte sont elles aussi en couple avec ou sans enfants et leurs problèmes mais pas forcément de couples et elles prennent le temps d’être là pour elle et ça, j’ai beaucoup aimé.

Bon, comme j’aime bien ça va être difficile de faire la chronique sous peine de spoilage donc on va se calmer ^^.

Mais pour résumer, j’ai beaucoup ri, pleuré, j’ai eu envie de taper le psy à plusieurs reprises (pas possible d’être PSY et aussi con lol) et aussi la mère abandonnatrice de Zazou, la bienséance m’empêchant de dire ce que je pense d’elle…

J’ai hâte de lire la suite des aventures de Charlotte à Hollywood qui devrait sortir à la fin de l’année.