samedi 23 septembre 2017

9 mois ou presque de Laurence Marino (auteure)

Bonjour,

Ayant actuellement le pied dans le plâtre, je ne peux rester longtemps sur l’ordinateur pour faire toute la mise en page des chroniques, mais je peux toujours lire ;) .
J’écris donc mes chroniques que je transmets à Sab qui a la gentillesse de les mettre en ligne.
Pardon à vous pour la présentation durant ces deux mois, habituellement Sab et moi avons chacune la notre mais je ne veux pas l’embêter plus que nécessaire.





Maison d'édition : Yakabooks
Nombre de pages :  pages
Prix broché :  2 euro 
Date de parution : 31 juillet 2017
Provenance :  SP auteur 

Où l'acheter? : Amazon  



RESUME: Tombons-nous un jour enceinte ? Est-on enceinte ou le devient-on ? Comment devenir mère lorsque l’on en a été privée ? Au fi l des pages et des jours, on part à la découverte de ces mois pendant lesquels se fabrique une maman. Dans un véritable dialogue entre le dedans et le dehors, l’héroïne embarque le lecteur dans la plus jolie des aventures humaines.





Je remercie Lucie des éditions Yakabooks pour l'envoi de ce service presse.

Yakabooks est une nouvelle ME qui s'est donnée pour mission de rendre le livre accessible à tous et de les vendre au prix de 2 euro pièce que ce soit pour adulte ou pour enfant. Je leur souhaite de perdurer dans ce monde de brute...

Le format poche est pratique pour emporter partout même si je ne m'en suis jamais cachée je préfère les grands formats. La couverture est sobre et elle comme le résumé indiquent que le livre est un chick lit.

Mais en fait les apparences sont trompeuses, car oui c'est un chick lit mais pas seulement...

Quand on est enceinte, tout le monde nous dit que c'est un moment merveilleux mais même si c'est merveilleux, ce n'est malheureusement pas que ça...

Ici, Laurence nous parle de son parcours de femme enfant à mère et c'est tout à fait ça, moi, vous...

Tout ce cheminement, les rêves, les sensations, c'est tellement ça que j'avais l'impression de revivre mes grossesses, mêmes les questions blondes étaient là...

Merci pour ce merveilleux moment de rappel mais aussi et surtout de rire.