lundi 11 janvier 2016

Lecture du moment #17



Sur ma tablette (qui ne sort jamais de la maison) :


                         Challenge ABC Romance 2016




Roméo et Jules, une romance torride ! 
*** 
Croiser un type superbe quand vous êtes déguisé en lapin géant… Ridicule ! Bousiller le téléphone – un prototype unique ultra-classe – du type canon et le mettre en colère… Un désastre ! Mais ça peut arriver, non ? Vous apercevoir le lendemain, lors de votre entretien d’embauche, que le type superbe en question est votre nouveau patron… La cata ! 
Et cette catastrophe, c’est sur moi qu’elle est tombée, comme par hasard ! Je m’appelle Jules, j’ai 23 ans et voici comment j’ai rencontré le sexy et ombrageux Scott Anderson… 
La finesse et l’humour de Stuart Evans ne vous laisseront pas indifférent ! Dans son premier roman, Roméo et Jules, il décrit avec brio les désirs et mésaventures d’un jeune homme à la découverte de lui-même et des autres. À découvrir absolument ! 
Ce roman contient des passages explicites et érotiques mettant en scène les relations entre deux hommes. 
*** 
– Ça te va super bien, baby. 
– C’est vrai, mais c’est hors de prix… Je ne peux pas… 
– Tu ne vas pas recommencer avec ça, Jules ! J’ai de l’argent, autant qu’on en profite, non ? Sinon, ça sert à quoi ? Je veux pouvoir faire plaisir à mon homme sans que ça l’embarrasse… 
– Scott, c’est adorable à toi de faire tout ça, mais… 
– Mais quoi, Jules ? 
– J’ai un peu l’impression d’être Julia Roberts dans Pretty Woman… 
– Et quel est le problème ? 
– Julia Roberts est une prostituée dans le film, Scott. C’est ça, le problème. Tu m’offres des choses que je ne pourrai jamais t’offrir en retour, c’est très gênant. Je n’ai pas été élevé comme ça. 
– Bon, Jules Leroy, je vais te le dire une fois, et puis je ne te le dirai plus, OK ? Je t’aime, je veux te faire plaisir, et il n’y a aucun mal à cela. À aucun moment, je n’ai pensé que tu pouvais être mon toy boy, ou quelque chose comme ça. Il se trouve que je suis riche, tant mieux, et que ça fait très, très longtemps que je n’ai pas l’occasion d’en faire profiter quelqu’un d’autre que moi. Ça me rend heureux de te faire plaisir et de voir ce sourire sur ton visage. Laisse-toi faire et profite de ce voyage. 
– Je sais, Scott, que tu fais ça pour me faire plaisir, j’apprécie énormément, mais c’est compliqué pour moi. Avec le prix de ce polo, ma mère fait les courses pour une semaine, alors quand j’y pense, ça me fait bizarre. Mais je vais essayer de ne plus y songer. 
– Non, c’est bien que tu gardes à l’esprit la valeur des choses. Mais laisse-toi aller. Dis-toi que tout ça est compris dans le pack « Je sors avec un milliardaire », OK ? 
Je souris en entendant cette phrase. Cet homme est gentil, prévenant et plein de tact. Comment j’ai pu tomber sur un mec aussi bien ? 
Matt Damon, tu peux te rhabiller : tu n’arrives pas à la cheville de Scott Anderson… 
*** 
Découvrez Roméo et Jules de Stuart Evans, la nouvelle romance gay des Éditions Addictives ! 
Volume 3 sur 3. 


Sur ma liseuse (celle qui a le droit de sortir pour ceux qui suivent ^^ si je la perds ou qu'on me la vole ça m'ennuiera moins)





The warriors tome 2 : le massacreur de Pierrette Lavallée 47%


En papier


SP PTB et  Challenge ABC Romance 2016


Le duc de Villiers a un problème : père de six enfants naturels, il doit trouver une épouse capable de leur donner une éducation et de les imposer dans la haute société. Autrement dit, une fille de duc. Le choix est restreint : il y a lady Eleanor, caustique et piquante, qui s'habille hélas comme un sac, et lady Lisette, fantasque, sans doute un brin écervelée, mais si belle... Il doit se décider. Villiers fera son choix d'une manière pragmatique, oubliant un peu vite que le mariage est aussi affaire de coeur, et le sien risque fort de ne pas sortir indemne de cette foire à la duchesse...



Challenge Les princes charmants... ou pas



Prise au piège d’un mariage que son oncle veut lui imposer, Ulrika, princesse Viking, ne songe qu’à conquérir son indépendance. Aussi, lorsqu’elle découvre un homme échoué sur la grève, elle voit en lui un cadeau des dieux. Car cet homme-là est un Écossais, un ennemi de son peuple, une monnaie d’échange qui pourrait lui être très utile… Alors, sitôt l’homme rétabli, Ulrika passe un marché avec lui : s’il l’épouse, et la délivre ainsi de l’emprise de son oncle, elle s’engagera à ne pas le livrer aux Vikings, et même, à organiser sa fuite. Ce sera sa liberté à lui contre sa liberté à elle…