vendredi 15 janvier 2016

"Mauvaises graines" de Michèle Rosaux




Résumé :


Derrière les murs et les grilles d’un orphelinat, il est des secrets bien gardés, des pratiques douteuses, des expériences douloureuses qu’on ne souhaite partager avec personne. « L’empitié » n’y est pas la bienvenue. Surtout lorsqu’elle émane de Louis, le petit nouveau et qu’elle s’adresse à moi, Johnny Yankee, l’éternel rebelle, l’insoumis, la mauvaise graine. Ce n’est pas après quinze ans de lutte acharnée pour susciter crainte et respect que je vais me laisser attendrir par ce freluquet ! Même s’il a du miel au fond des yeux, si son visage est auréolé de boucles de soleil et si un seul de ses sourires met mon cœur à genoux.



Sans voix

Dès les premières pages, nous sommes plongés dans un univers très singulier et particulier d’un orphelinat. Cet orphelinat qui est dirigé par trois frères et soeurs abjects et sans moral. On suis le parcours d’un pensionnaire, Johnny, qui se rebelle à le moindre occasion. 
On passe ici par beaucoup d’émotions très fortes. Basés sur le malheur, mais aussi l’espoir et un amour inconditionnel. 
Ce livre est très noir, où il y règne une atmosphère parfois très lourde et insupportable. On découvre le côté sombre de l’homme et ses penchants abominables dans ce pensionnat. Dans cette histoire, les personnages principaux ne sont pas une seule fois épargnés. On a peur pour eux, on est triste, et surtout, on vie à travers eux. Les sentiments nous traversent de part en part, nous coupant le souffle au passage. 
Et durant tout ces émois, pas une seule fois je n’ai voulu lâcher le livre. Il nous consume, nous retient. J’ai été emmené ailleurs durant ce récit. Je me suis sentie transportée sans rien pouvoir faire d’autre que lire, et lire encore. 
L’auteure nous donne une qualité d’écriture rare. De celle qui nos donne envie de croire à tout ce qu’elle pourrait nous écrire. Et elle a sut nous emmener exactement là où elle voulait. En nous montrant sa façon à elle de voir la vie.
Vous allez être sans nul doute bouleversé lorsque vous reposerez ce livre, tout comme moi je l’ai été.
Pour conclure, ce livre est d’une grande qualité. Toutefois, âmes sensibles s’abstenir ! Pour les autres bonne lecture !


4,5 / 5