jeudi 11 février 2016

Dancefloor thérapie d' Elisabeth Brousse (Auteur)



RÉSUMÉ : " Très émouvant... On a envie de danser du début à la fin. " Tatiana de Rosnay Avant, j'évoluais dans un carré confortable et ambitieux, entre mes rêves de prince charmant et mon travail à responsabilités. À 31 ans, ça n'est pas facile de tout chambouler, mais j'ai réussi ! Dès que le chirurgien est entré dans ma chambre d'hôpital pour m'annoncer que j'étais atteinte d'un cancer, j'ai mis au point ma stratégie de survie. Petit a : ignorer son diagnostic. Le déni est mon ami. Je ne suis pas malade. Je n'ai pas peur de mourir. Voilà. Petit b : occuper mon esprit le jour et mon corps la nuit, à coups de rébellion au travail, de musique, de mojitos et de nouveaux amis. Tout est bon pour oublier le can... le problème. Sinon, comment continuer à vivre? J'ai déjà un nom pour ma méthode : la Dancefloor Thérapie.



Je remercie les éditions Michel Lafon pour l'envoi de ce Service Presse.

A l'origine ce livre m'a fait de l’œil car j'ai moi même un cancer bien que pas au même endroit. Et j'avoue qu'une curiosité malsaine m'a un peu habitée pour voir si nos parcours étaient similaire.

Le livre n'a que des bons commentaires et des  cinq étoiles partout et du coup je me demande à coté de quoi je suis passée.

Si l'histoire est vraie, l'auteure est vraiment inconsciente... elle joue avec sa vie mais surtout son rapport à l'argent est vraiment malsain. 

Peut être que le coté Dancefloor m'est passé au dessus parce que je suis casanière mais faire l'autruche à ce point sur l'argent c'est juste hallucinant. Par moment j'avais juste envie de lui filer des baffes pour faire rentrer du bons sens dans sa tête.

J'avais plus l'impression de lire un chick-lit qu'une histoire vraie.... 

En tout cas j'aime beaucoup sa doctoresse qui est trés humaine et trés sympa je veux bien l'échanger contre les miens ^^

Au final c'est un peu un avis mitigé, et je suis assez déçue du personnage principal.

Habituellement je ne fais pas de commentaire sur les prix mais là je m'interroge sur le prix de ce livre. 17,95 pour 300 pages alors que Dreamology qui en fait 345 est deux euro moins cher....