mardi 28 juin 2016

Atlas du crime parfait de Fabrice Colin (Auteur), Aurélie Boissière (Cartographer)




Maison d'édition : Autrement
Nombre de pages : 142
Prix broché : 19,90 euro
Prix ebook : 14,99 euro
Date de parution : 20 avril 2016
Provenance : SP Autrement
Où l'acheter? : Amazon 



RÉSUMÉ : Du talent, du culot et pas une goutte de sang : les génies du crime sont souvent solitaires, et toujours imaginatifs ! Pendant des décennies, George C. Parker a réussi l'exploit de vendre la Statue de la Liberté, le Metropolitan Museum of Art, le Madison Square Garden et le pont de Brooklyn à de riches (et naïfs !) businessmen. En quelques heures, pour sa part, le monte-en-l'air Vréjan Tomic dérobe cinq chefs-d'oeuvre du Musée d'Art Moderne à Paris. Quelqu'un aurait-il donc laissé la fenêtre ouverte ? Albert Spaggiari enchaîne à un rythme effréné braquages, évasions, ventes d'armes... Une légende à lui tout seul. Cavales insensées, vols stupéfiants, évasions spectaculaires... Cet Atlas revisite les plus beaux casses du XXe et du XXIe siècle, de la banlieue de Tokyo à Nice, de Bagdad à Oslo. Un voyage mené tambour battant en compagnie des escrocs les plus talentueux du monde !







Je remercie les éditions Autrement pour l'envoi de ce Service Presse qui m'a intriguée.

En effet, il combine histoires vraies et quelque part éducation même si dans ce cas là, l'information est vraiment trés insolite.

Le livre est divisé en cinq parties bien distinctes selon le type de crime. Attention, il ne s'agit pas ici de meurtres mais de vols, arnaques, évasion ou hacking.

Certains sont simples et d'autres vraiment spectaculaires, mais tous trés intéressant, certains m'ont même fait rire (le gardien qui en avait marre que l'alarme sonne et qui l'a débranchée permettant ainsi au voleur de faire ses emplettes durant deux heures dans le musée par exemple).

J'ai aussi beaucoup aimé les pictogrammes récapitulatifs car ils nous amènent une meilleure compréhension en un coup d’œil même si lire les détails est beaucoup mieux.

Mon préféré est le casse aux 300 millions de yens, le voleur étant trés ingénieux (et trés riche lol) et surtout parce qu'il n'a fait aucun blessés.

En bref, un atlas trés sympa, qui nous permet d’appréhender l'histoire d'une façon ludique.