lundi 5 septembre 2016

Sous l'emprise du sultan de Maddy Nelson (Auteure)


Sous l'emprise du sultan




Maison d'édition : Harlequin
Collection : HQN
Nombres de pages : 154
Prix ebook : 2,99
Date de parution : 24 août 2016
Provenance : SP Harlequin via Net Galley
Où l'acheter? : Amazon




RÉSUMÉ : Lorsque Layla pénètre dans le magnifique palais décoré de mille et une bougies, de dorures raffinées et des plus belles étoffes de soie, elle sait qu’elle a bien fait d’accepter de venir à cette soirée organisée par le mystérieux sultan Akhbad Sheb Khan. Une soirée merveilleuse, jusqu’à ce qu’elle se fasse bousculer par un inconnu. Aussitôt, Layla voit rouge et décide de donner une leçon de politesse à ce malotru, même si elle doit avouer que son regard ébène, son sourire arrogant et son charme magnétique ne sont pas pour lui déplaire. Mais alors qu’elle se félicite de sa réaction, elle surprend les regards scandalisés des autres convives. Pourquoi ces réactions ? Elle n’aurait quand même pas… Non, ce serait terrible… Lorsque les gardes viennent la chercher, son pire soupçon se confirme : l’inconnu n’était autre que le sultan Akhbad Sheb Khan. Et il requiert une entrevue avec elle sur-le-champ…



Je remercie les éditions HQN pour l'envoi de ce Service Presse via Net Galley.

Je suis passé trés loooin de ce livre, il a moins de pages que Can't buy me love, pourtant il m'a paru en durer 500 de plus. Pourtant tout va trés vite, trop vite.

Autant je peux apprécier certains livres ou le couple tombe amoureux au premier regard même si je comprends pas toujours pourquoi, autant celui là était trop tout, trop rapide, trop mièvre, trop dégoulinant de sentiments, bref j'ai pas aimé du tout.

Layla de prime abord nous a paru comme étant quelqu'un de "sauvage" pas prête à se laisser marcher sur les pieds et après paf, Cendrillon devient paillasson.

Le sultan a perdu sa femme depuis des années, il n'a cessé de penser à elle et là d'un coup paf les grands mots "je t'aime", alors qu'il passe son temps a parler et penser de sa femme.

Bref, je n'ai malheureusement pas du tout accroché et c'est bien dommage parce que la fin était trés sympa.