mercredi 7 juin 2017

Chroniques d'une princesse machiavélique tome 1 de Lily B Francis (Auteure)






Maison d'édition : Auto édition
Nombre de pages : 444 
Prix Broché :  16
Prix ebook :  1,99
Date de parution : 29 décembre 2016
Provenance : SP Auteur 
Où l'acheter? : Amazon





RÉSUMÉ :  Agnès n'en revient pas !
Le voile du déni vient de se lever et elle réalise qu'elle est toujours amoureuse de son meilleur ami, le magnifique Phoebus Rolland. 
Ce serait le début d'une superbe histoire d'amour s'il n'était pas en couple depuis 7 ans ! 
Tant pis, Agnès tente le tout pour le tout. 
C'est fun, c'est frais, c'est fou, sauf qu'elle oublie complètement que si elle sème le vent, elle récoltera la tempête !






Je remercie l'auteure pour sa confiance et ce Service Presse dédicacé ^^. 

Ce livre auto édité est magnifique, d'ailleurs je réfute toute accusation visant à dire que mon avis est partiale parce que j'aime le rose fluo ou encore que je suis un ange diabolique 😆😈😇.

Ce livre ne fait "que" 444 pages (ce qui entre nous est un scandale pour une princesse machiavélique, il devrait y en avoir 666 😉) et pourtant il passe à une vitesse hallucinante, on ne s'ennuie pas une seconde.

Il est difficile de ne pas s'attacher à Agnès, elle est terriblement sympathique, parce qu'elle est consciente de ses défauts même si elle à énormément tendance à en jouer. Ce qui fait quand fait, elle est mi ange mi démon, d'un coté elle attachante, de l'autre terriblement chiante.... Attachiante quoi.

Malgré le naufrage de sa vie, elle s'accroche, à des détails certes mais des détails qui prouvent qu'elle a raison du coup elle s'entête quitte à tout perdre.

Habituellement, je n'aime pas les livres à flash backs, mais là, la façon dont le passé était présente, ne m'a pas du tout dérangée, c'était dans la continuité de l'histoire.

Elle partage la vedette avec Phoebus, qui comme son nom est un soleil et ressemble à un dieu grec et en plus il a du coeur....

Nous suivons aussi Esméralda, ces trois là se connaissent depuis l'enfance et sont le noyau du groupe même si Esméralda est arrivée après.

Les autres se connaissent tous depuis des années aussi et les moitiés se sont greffées au groupe.

Evidemment, la plupart des filles du groupes sont des "princesses" riches et belles comme Agnès, et ça donne de sacrés frictions et fou rires.

Sans entrer dans les détails, tout ne se passera pas comme Agnès le souhaite pour notre plus plus grand bonheur. D'un coté, ça nous arrange puisqu'on rigole mais d'un autre coté, on a envie de lui mettre des baffes...

La fin est juste wahou, tout se bouscule et s’enchaîne trés vite, on pleure pour Agnès, tellement c'est brutal mais malheureusement vrai (sauf que certains n'ont pas l'art et la manière de le dire gentiment) et je n'ai qu'une hâte, c'est de lire la suite...